collectif d’artistes

Faso Kele est un collectif d’artistes transculturels et multidisciplinaire, qui a été crée en 2010 au Mali, en Afrique de l’ouest. Faso Kele signifie : les enfants d’une seul terre.∗1∗ C’est cela que nous cultivons dans les cœurs et l’esprit des gens pour un monde sans frontières ; social, culturel, religieux et national. Parce que pour nous ces frontières artificielles sont des instruments de manipulation qui ont crée la haine entre les hommes.∗2∗ Avec notre savoir faire nous avons ressentis le besoin de partage équitable dans tout les domaines, tel que : culturels, politiques, spirituels, pour promouvoir la compréhension entre les hommes et les esprits qui anime la nature. Pour nous, l’art et l’artisanat sont des moyens actifs pour la revendication d’un monde divers et harmonieux.∗3∗

Gruppenbild

Dans nos recherche artistique nous abordons des thèmes, tel que : la justice social, la migration, la libre circulations, le panafricanisme, la protection de l’environnement et des ressources. Pour nous tout est art. C’est pourquoi vivre en communauté nos intéresse beaucoup, car la responsabilité collectif∗4∗ ; social-écologique∗5∗ et l’art de compréhension∗6∗ de vivre ensemble sont pour nous d’une importance capitale. Notre philosophie et notre esprit critique sont pour nous des expressions créatif et créateur.

Les membres de Faso Kele viennent des pays suivants : Mali, Guinée, Côte d’Ivoire, Gabon, Allemagne et Burkina Faso. En plus Faso Kele a un cercle d’ami(e)s transnationales et coopère avec d’autres groupes et d’autres organisations. Nous avons l’esprit ouvert sur tous les projets visant le bien être social, dans une solidarité indéfectible entre les êtres vivants.

∗1∗ Le nom Faso Kele est dit en langue Malinke (comme Bambara et Djoula), que l’on retrouve dans la région de l’Afrique de l’ouest. Faso signifie : la maison du père. Kele signifie : un. Ici nous précisons que, la signification de la maison du père va au delà de l’aspect patriarcal pour aboutir a l’aspect beaucoup plus social et communautaire qu’est le Matriarcat. Aussi, cette définition des enfants d’une même terre rappelle l’universalité de l’humanité dans l’ensemble « un », car il a été démontrer que l’humanité est une seule race ou racine. Globalement Faso Kele appelle et rappelle l’union des hommes et l’harmonie dans cette coexistence naturel pour un partage équitable et un bien être universel.

∗2∗ C’est pourquoi cultiver la possibilité d’un monde sans frontières dans le partage équitable, l’acceptation des différences et l’égalité, donne de la force et de l’espoire à ceux qui ne crois plus à eux même et ne reconnaisent plus ce qui est juste.

∗3∗ En effet comme on le sait tous, l’art est le facteur de l’éveil et de la prise de conscience ; depuis toujours l’art a influencé le monde en vulgarisant des idées pour palier au souffrance humaine.

∗4∗ La responsabilité collective est moral; pour la communauté et dans la communauté. C’est un investissement de corps et de l’âme. Nous pensons aussi que si chacun s’aquite de son devoir personne ne réclamerais son droit ; car c’est dans les devoirs que se trouve les droits universels des êtres.

∗5∗ A l’exemple du social-écologique il est impératif que l’arrêt des productions monstrueuses qui affectent non seulement notre écosystème, mais encore la société. Nous pensons que le monde doit s’orienter vers une solution naturel dans le bien être social, en vulgarisant les produits locaux, le reboisement, les énergies renouvelables et la protection de la faune et la flore.

∗6∗ La compréhension est l’une des clefs qui ouvre le monde à la solidarité, à l’unité, à l’égalité etc. Cette ouverture aboutis à la créativité artistique qui elle même fait découvrir d’autres portes.